Réservation

Saint-François

Saint-François, est à l’origine un village formé autour d’un port de pêche qui, au fil du temps s’est transformé en un grand pôle d’accueil touristique.

A l’époque coloniale, sur la commune de Saint-François encore appelée paroisse des châteaux, on cultivait le coton et peu à peu la canne à sucre. Pour palier à son manque de main-d’œuvre au lendemain de l’abolition, une communauté indienne s’est formée venant de Calcutta ou Pondichéry pour travailler sous contrat. Cette composante de la population guadeloupéenne reste d’ailleurs très importante en Grande-Terre. L’usine de Sainte-Marthe ferme et se transforme en hôtel. C’est là que Saint-François choisit une autre orientation ; le tourisme et les loisirs avec son golf, sa marina et ses hôtels…

Fait d'un harmonieux mélange d'habitants d'origine africaine, indienne et européenne, la population saint Franciscaine, a gardé le respect des coutumes et des rites ancestraux. Elle a aussi toujours fait preuve d'une grande ouverture sur le monde, d'une remarquable tolérance et d'un sens aigu de la fête.

Les Saint Franciscains expriment leurs passions, font partager leur enthousiasme, créent, développent et communiquent. C'est avec eux et par eux que Saint-François est devenue, progressivement, une des communes phare de la Guadeloupe. Saint-François, forte de ses.10694 habitants, se développe et s'anime. La modernisation du centre bourg, la création d'infrastructures sportives et culturelles, l'organisation et l'aménagement de nouvelles zones économiques ont fait de Saint-François une ville énergique et ouverte articulée principalement autour de la pêche et du tourisme. Un endroit privilégié que ce plateau continental qui s'étend sur plus de 24 milles. Avec un port à vocation multiple et une forte concentration de pêcheurs, Saint-François produit chaque année près de 1500 tonnes de poissons. A Saint-François, la mer est un culte, la pêche est son symbole. Régulièrement, on célèbre la «fête des marins» et la «fête du poisson et de la mer». Deux rendez-vous incontournables à la gloire des produits de la mer où l'on évoque la vaillance des ancêtres et on raconte des histoires incroyables. La population déguste les spécialités culinaires et reprend en chœur dans une ambiance fraternelle, les chants traditionnels. Plages splendides, casino, golf international, aérodrome, marina, hôtels luxueux, un VVF et de nombreux Gîtes ne suffisent pas à Saint-François qui, chaque année, accueille plus de 100 000 visiteurs, pour accomplir son rôle de principal pôle touristique de l'île. Saint-François baigne dans une atmosphère de fête et de convivialité, elle offre un charme, une couleur et des sourires, un art de vivre et de penser qui la rendent unique.

Ne pas manquer

  • Le marché nocturne de Saint-François tous les mardis soirs
  • Le golf : un parcours 18 trous dessiné par Trent Jones. Il accueille un grand nombre de compétitions régionales et nationales et séduira certainement les passionnés.
  • Aérodrome : Survol de la Région en avion et en hydravion
  • La marina : avec ses boutiques et ses hôtels, cette ancienne saline est située au cœur de la commune et de la zone touristique. De là, on peut se rendre à la Désirade, à Petite-Terre, à Marie-Galante et aux Saintes.
  • La Pointe des Châteaux
C’est l’un des sites les plus remarquables de la Guadeloupe : un coin de Bretagne sous les tropiques. Comme des tours de châteaux, se dressent des rochers sur lesquels se brisent les vagues. Un sentier mène au belvédère du Pavillon sur lequel une croix a été érigée. Une table d’orientation portant des vers de Saint John Perse extraits du recueil d’Amers, permet de se repérer. La vue sur la Désirade et Petite Terre est imprenable.
  • La maison de la noix de coco
  • Le vieux port (Restaurants Typiques,..)
  • Les plages de Raisins Clairs, Tarare (naturiste) et de l’Anse à la Gourde
  • Le cimetière indien près de la plage des raisins clairs