Réservation

Guadeloupe

L'archipel Guadeloupéen, bercé par les alizés, tempéré par un soleil infaillible toute l'année, fouetté par l'océan Atlantique et caressé par la mer des caraïbes, est sans nul doute béni des dieux.
Plaisir des yeux, d'abord, face à l'incroyable nuancier des bleus de la mer des Caraïbes. Plaisir des sens, ensuite, avec un éventail d'activités nautiques que votre séjour ne parviendra pas à épuiser.
S'étendre sur le sable les pieds dans l'eau, chevaucher la grande bleue, plonger à la découverte des coraux et des éponges, voir le vent s'engouffrer dans sa voile sous un ciel sans tâche, tout apprendre de la réserve naturelle du Grand Cul-de-Sac marin, ou encore partir en catamaran à la recherche des bancs de sable blanc...
Autrefois appelée calaou çaera, puis Karukera «île aux belles eaux», l'île de la Guadeloupe tient son nom actuel du Monastère royal de Santa María, situé dans la ville espagnole de Guadalupe, dans la province de Cáceres en Estrémadure, dont la statue de la Vierge la «Virgen de Guadalupe», était vénérée par Christophe Colomb qui vint la remercier pour son aide lors de la découverte du Nouveau monde.
Ce petit archipel des Antilles, dans la mer des Caraïbes, se trouve à environ 6 200 km de la France métropolitaine.
Le département de la Guadeloupe regroupe administrativement huit îles et de nombreux îlots. L'île de Basse-Terre et l'île de Grande-Terre constituent la Guadeloupe proprement dite. En dépendent administrativement :

  • Marie-Galante
  • les îles des Saintes
  • la Désirade
  • les îles de la Petite-Terre

Basse Terre

Dominée par l'imposante silhouette de sa grande Dame (la Soufrière 1467 m), la Basse-Terre est une des ailes qui forment le papillon de la Guadeloupe.
La Basse-Terre est un massif montagneux couvert, par une magnifique forêt tropicale de 17 000 ha classée Parc National depuis 1989. Celle-ci comprend de nombreux itinéraires de randonnées balisés et d'intensité variable. Sa végétation luxuriante (plus de 3000 espèces d'arbres) abrite une faune exotique, sans animaux venimeux. Avec ses chutes, cascades, bassins, parcs, plantations diverses... elle dévoile tout son charme naturel !
Elle est aussi bordée de plages de galets et de sables couleur ocre, brun, noir ou rose, ainsi qu'une fabuleuse réserve sous-marine mondialement connue : la Réserve du Commandant COUSTEAU (avec son buste immergé).
La Basse-Terre abrite de nombreux témoignages de la diversité culturelle de l'île : église catholique et temple hindou, vestiges archéologiques des premiers habitants et fort militaire du XVIIème siècle. La ville qui porte le même nom, chef lieu du département, est un véritable livre d'histoire...

Grande Terre

La Grande-Terre, aussi appelée la petite Bretagne des Antilles est l'autre aile du Papillon de l'Archipel Guadeloupéen. Contrairement à sa jumelle, La Basse-Terre, elle est plate et calcaire.
La Grande-Terre est un plateau calcaire parfaitement adapté à la culture de la canne à sucre, qui couvre la majeure partie de l'île. La visite de l'unité sucrière de GARDEL, ou de la distillerie de Bellevue, implantées dans la commune du Moule (ancienne capitale coloniale) permet de mieux apprécier l'importance de cette activité agricole.
Son littoral bordé de magnifiques plages ombragées de sable blanc, offre aux amateurs de farniente des sites de bronzage incomparables. De tranquilles lagons de mer turquoise, ainsi que de spots de vagues font la joie des surfeurs et des véliplanchistes. Les nombreux restaurants et hôtels garantissent l'art culinaire créole, la douceur des nuits guadeloupéennes et la variété des activités nocturnes (casino, discothèques, spectacles...)
Avec ses sites naturels (la Pointe-des-Châteaux, les falaises de la Grande Vigie, les Grands fonds...), Pointe-à-Pitre, la capitale économique et ses monuments d'époques, ses musées, ses marchés aux épices, aux fleurs avec les senteurs qui vous enivrent, le pays de la canne à Port-Louis, La Grande-Terre offre, aux visiteurs une diversité de choix pour les plus récalcitrants.
LA DéSIRADE (Secrète)
Surnommée l'oubliée, elle est idéale pour se déconnecter du monde. Comme hors du temps, calme et simplicité caractérisent ce havre de paix où rien ne semble pouvoir perturber l'authenticité et l'accueil bienveillant des habitants. Longue de 11 km, La Désirade se découvre à pied, à vélo ou en scooter. Elle possède de magnifiques plages de sable blanc protégées par de longues barrières de corail qui enchantent baigneurs et plongeurs. Les prestataires au départ de Saint-François se feront un réel plaisir de vous faire visiter le temps d'une journée, les îles de la Petite-Terre, classées réserve naturelle.
LES SAINTES (Paradisiaques)
La nature a dessiné ces îles pour les amoureux, un charme inégalé, une ambiance enchanteresse qui résonne jusque dans le nom de la spécialité locale. Il est impossible de se rendre aux Saintes sans goûter au plaisir sucré du «Tourment d'amour», un délicieux petit gâteau fourré de noix de coco qui ravira vos papilles. Archipel de 9 îlots, deux seulement sont habités : Terre-de-Haut, la plus connue, célèbre pour sa merveilleuse baie aux eaux turquoises classée par l'Unesco et Terre-de-Bas réputée pour Grande-Anse, une plage magnifique qui restera gravée dans votre mémoire à jamais.
MARIE-GALANTE (Authentique)
Sur cette île ronde où exhale l'odeur du sucre, la gourmandise vous fera tourner la tête. Les routes sont paisibles, la végétation diversifiée et les plages de sable blanc parmi les plus belles de la Caraïbe. Mais vous êtes avant tout sur l'île de la canne à sucre.
Marie-Galante appelée aussi «l'île aux cent moulins», est réputée pour son rhum.
De vastes champs de canne à sucre bercent en douceur votre regard sur l'île. Vous croiserez sans doute sur les routes de typiques charrettes à bœufs. Terre des meilleurs rhums du monde dit-on, c'est jalousement que Marie-Galante conserve le secret de ses spécialités culinaires à déguster dans de chaleureux restaurants.